Le Cameroun exclu de l’AGOA : Comprendre les causes et conséquences économiques

La nouvelle retentit comme un coup de tonnerre, le Cameroun apprend qu’il est exclu de l’AGOA, par son commanditaire. Analysons les répercussions en rappelant le contexte économique actuel.

Le Cameroun exclu de l’AGOA : Comprendre les causes et conséquences économiquesLe 18 mai 2000, le congrès américain adopte la loi connue sous le nom African Growth and Opportunity Act (AGOA). En français, la loi sur la croissance et les opportunités en Afrique. Cette
loi soutient l’économie des pays africains en leur facilitant l’accès aux marchés américains. Pour cela, ils doivent suivre les principes de l’économie libérale. Cette union présente un intérêt
réciproque pour les deux parties. Se définissant comme un axe majeur de la coopération économique avec le continent africain, l’AGOA cumule plusieurs objectifs.
On peut citer l’encouragement du développement économique en Afrique subsaharienne. Un autre objectif est la promotion du commerce et des investissements dans les deux sens. Ainsi, les pays d’Afrique bénéficiaires gagnent un accès en franchise de douane sans restriction quantitative aux marchés américains.


Cette loi vise l’amélioration de la compétitivité africaine. En effet, plus de 1500 produits africains destinés aux États-Unis sont exemptes de droits de douanes. Néanmoins, les produits doivent satisfaire deux  exigences. Ils doivent directement être importés d’un pays bénéficiaire. Ils doivent aussi être produits dans un pays bénéficiaire.

De même, pour jouir de ces traitements, les nations aspirantes doivent remplir diverses conditions. Il s’agit notamment de la pratique d’une économie de marché et du pluralisme politique dans un état de droit. Il est aussi question de la lutte contre la corruption, la protection des droits de l’homme et des travailleurs, et l’élimination de certaines pratiques liées au travail des enfants. Enfin, l’élimination des barrières au commerce et à l’investissement des États-Unis compte parmi ces conditions.


Causes : Le Cameroun a-t-il failli à l’une de ces conditions ?

L’exclusion du Cameroun à l’AGOA : selon l’administration américaine, le Cameroun n’a pas répondu aux préoccupations concernant les violations persistantes des droits de l’homme. Les violations  comprennent les exécutions extrajudiciaires, les détentions arbitraires et illégales et la torture. Ces précisions du président américain Donald Trump s’appuient sur la section 104 du texte. Elle  lui permet de priver un pays des bénéfices de la loi s’il estime qu’il ne réalise pas de progrès suffisants, notamment dans le domaine des droits de l’homme. Donc, à partir de janvier 2020, le Cameroun ne sera plus bénéficiaire des clauses prévues par l’AGOA. Le pays sera privé de son accès privilégié aux marchés américains.   


Conséquences liées à cette privation

Le Cameroun exclu de l’AGOA : Comprendre les causes et conséquences économiquesL’ambassade des Etats-Unis à Yaoundé précise qu’en 2018, le Cameroun a exporté approximativement 220 millions de dollars en biens et services vers les États-Unis. 63 millions de dollars de ces exportations l’ont été au titre de l’AGOA, dont plus de 90 % sous forme de pétrole brut. Les conséquences d’une telle exclusion sont relativement minimes puisque le Cameroun utilise peu le mécanisme de l’AGOA.

D’après l’Institut National de la Statistique (INS), la Chine est le principal client du Cameroun. Elle est suivie par l’Italie (14,7 %), les Pays-Bas (9,1 %) et la France (6,4 %). Viennent ensuite l’Espagne (6,3 %), la Belgique (3,7 %), le Bangladesh (3,6 %), l’Inde (3,4 %), le Vietnam (3,3 %) et la Malaisie (3,2 %). Enfin, arrivent le Tchad et les États-Unis (2,8 %).

En finalité, la faiblesse des exportations à destination des Etats-Unis rend les conséquences superficielles pour l’économie camerounaise. Le Cameroun doit plutôt percevoir cette exclusion comme un avertissement du président américain Donald Trump.

Source

 


Vidéo digitale - afrodigimag.com Le Cameroun exclut de l’AGOA

YouTube video

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *