Les Technologies du Cloud computing au service des PME Africaines

 Le fleurissement des Startups Africaines pullule à une vitesse pandémique grâce au cloud computing. Elles doivent cependant cette aubaine à une succession de critères et d’événements qui renferment les clés d’un succès programmé

– L’arrivée de technologies nouvelles en déploiement permanent sur l’ensemble du continent telle que la 4G.

– L’augmentation croissante du nombres d’utilisateurs connectés, les assurent un marché plus dense.

– La démocratisation de l’internet qui tend vers le Web 3.00 assure une pérennisation constante du progrès.

– La dématérialisation et le libre accès aux outils digitaux online. Gratuits ou payants, accessibles dans des déclinaisons multiples, contribue à une homogénéité sectorielle des usages.

Ces entreprises d’un nouveau genre héritent ainsi de technologies de pointes, orientées sur des réseaux de flux constants de données. 

En 2019, la vétusté des infrastructures permettant la desserte des services internet demeure encore une préoccupation. Elle concerne une grande majorité des pays d’Afrique.

Le constat est établit. Les optimisations de ressources dédiées aux systèmes permettent malgré tout un « workflow avec une latence acceptable. Un processus peu gourmand en ressources. Quand on connaît les difficultés passagères de connexion et parfois les limitations hasardeuses de couverture rencontrées dans certaines zones du continent.

Telle une tour de contrôle, un monitoring renforcé par des indicateurs de performances numériques offre des analyses de précisions. Un trousseau d’outils pour répondre à autant de besoin, une omniprésence en ligne. Nous parlerons ici de “Cloud computing”.

 

Qu’est-ce que le cloud computing apporte ?

Nombres d’entreprises de la place publique et privée, d’organismes administratifs étatiques, ministères ou simple collectivités locales ont connus des perturbations logicielles, malgré des investissements onéreux, ou purement techniques et méthodiques d’un point de vue process et informatique.

Le cloud computing offre une excellente souplesse dans l’ensemble de ces cas de figures. Nous tâcherons d’évoquer ces points un à un.

 

Compatible à tout moment 

Les outils du cloud computing possèdent un compatibilité universelle entre eux. Les logiciels évoluent au même moment pour l’ensemble des utilisateurs. Ceci marque un point d’arrêt aux sursauts de mises en page constatés par exemple entre des versions de logiciels de bureautique.

Qui n’a jamais été confronté à des difficultés dans la manipulation des documents informatiques d’un poste à un autre et d’une version à une autre..

 

Collaborer plus efficacement

Prenons le cas d’une entreprise dont la direction commerciale est décentralisée du siège de la direction générale.  L’une est située à Yaoundé, l’autre à Douala, deux villes du Cameroun avec une distance physique de 400 km. 

Pour un besoin fonctionnel ces deux pôles communiquent par le biais d’un échange d’informations relatives au nouveau plan marketing de l’entreprise. Les agences commerciales localisées respectivement à des centaines de kilomètres et parfois par intermittences entre des pays différents peuvent désormais par synchronisation en temps réel co-éditer des documents et par conséquent utiliser conjointement des outils entre un nombre de  collaborateurs illimités sans barrière géographique.

 

Travailler plus rapidement

La rapidité des suivis d’informations et de partage de documents permet en temps réel des affichages multi-écrans d’un même espace de travail. Elle apporte son lot d’efficacité et abrite des logiciels en SAAS. Des outils en ligne sont partagés  pour optimiser les délais de traitement. De toute évidence cela assure  un gain de productivité.

 

Sauvegarder durablement

Terminées les avaries d’espaces sur les disques durs, clés USB et tout autre support de stockage. Désormais, les données sont mutualisées et distantes. Elles figurent sur ce que nous appellerons un “disque dur distant”, un “Cloud”.

“Enregistrer sous” était par référence la commande d’exécution pour déclencher au besoin des sauvegardes depuis un outil informatique. Sur le cloud, elle n’existe pas car les fonctions d’enregistrements sont désormais automatiques.

 

Sécuriser sereinement 

Le point fort de cet outil est la sécurisation  des données. C’est avant tout une gestion des droits d’accès par niveaux et mots de passe via des adresses e-mail sécurisées également.

Un archivage pour chaque document qui conserve un historique de modification pour toutes les versions tenant compte de chaque utilisateur.

De cette manière un propriétaire de document pourra concéder des droits d’interventions ou d’actions, de consultation ou de modification à un tiers.

Les opportunités que permettent l’émergence des technologies réseaux 4G, edge, H+ sur un marché qui voit décupler le nombre d’appareils connectés sur le continent contribuent, par convergence, à faire croître en productivité ces entreprises qui saisissent le premier virage digital autour du cloud computing. Quand on sait qu’en 2020 il y aura environ 24 milliards d’appareils connectés dans le monde, on comprendrait mal que l’Afrique ne puisse pas y trouver son compte.

Disponible sur Google store

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *